Brésil

Septembre 2018

Q&R avec Alana Sieves Wendenhausen, Coordinatrice de la zone prévention

Alana Sieves WendenhausenCoordinatrice de la zone prévention

1. Pourquoi le travail de la Croix-Bleue est-il important pour toi ?

Parce qu’il me permet d’avancer, tant comme professionnel que comme personne. C’est tellement passionnant que je tiens à continuer à acquérir de nouvelles connaissances afin d’améliorer mon travail. Au sein de la Croix-Bleue, je dispose aussi bien de liberté professionnelle que du bénéfice de faire partie d’une équipe, d’une famille. Chaque enfant ou adolescent que je rencontre, m’apprend à devenir une meilleure personne et cela me motive !

2. Es-tu convaincu que ton travail a un impact, si oui dans quels domaines ?

Oui. Le nombre croissant d’approches utilisées par la Croix-Bleue au Brésil au cours des dernières années dans le domaine de la prévention engendrent des propositions innovatrices et une évolution constante. La recherche de méthodes efficaces déjà éprouvées, tout comme les retours des personnes que nous avons aidés représentent également une motivation.

3. Quel a été le moment le plus heureux au cours de ton travail pour la Croix-Bleue ?

Est-ce que je ne peux en choisir qu’un seul ? Il y en a tellement ! Dans tous les projets il y a un moment, je ne peux pas dire exactement quand, mais en général au cours des dernières phases, durant lequel on observe que les objectifs définis pour chaque enfant ou adolescent ont été dépassés. Alors je pense à leur situation quand je les ai rencontrés et comme ils se comportent maintenant. Ils sont drôles sans être idiots. Dans de nombreux domaines, ils étaient totalement immatures et maintenant ils savent comment avoir une opinion ou une position, ils savent faire la différence. À mes yeux c’est réellement magnifique.

4. Quel était/est le plus grand défi du travail de la Croix-Bleue ?

Le début de mon travail dans la prévention a été un défi en soi. Tout était nouveau pour moi dans la mesure où à l’époque je travaillais dans le domaine du traitement des dépendances chimiques. Actuellement, le défi le plus important est la preuve scientifique de l’efficacité de notre travail. Il s’agit de mon objectif principal en matière de prévention au sein de la Croix-Bleue Brésil.

5. La Croix-Bleue dans ton pays : quel est selon toi le projet le plus important ?

L’ensemble des services rendus grâce aux projets. Il n’y a pas de projet plus important que les autres, car tous font partie du processus d’apporter la VIE aux individus.