Congo-Kinsasha

Janvier 2021

Dr. Eddy Gyessy, Président national Croix Bleue Congo-Kinsasha

Dr Eddy GYESSYPrésident national

1. Pourquoi le travail de la Croix-Bleue est-il important pour toi?

Parce que ce travail me permet de sauver des vies en assurant d’abord la prévention en fournissant les bonnes informations, car je pense « qu’il est plus facile d’éviter lorsqu’on est bien informé et plus difficile d’arrêter lorsqu’on a commencé » et deuxièmement en aidant ceux qui ont déjà commencé, dépendant ou non dépendant pour arrêter.

2. As-tu observé/entendu que ton travail engendre du changement ? Si oui, lequel?

Oui, nous recevons des témoignages de personnes qui, grâce à notre intervention et à nos conseils, ont pu arrêter de boire ou de fumer. De plus des parents sont interpelés par leurs enfants au sujet de la dépendance à l’alcool et au tabac, qui eux sont bénéficiaires de nos journées de sensibilisation et formation dans les écoles.
Et au niveau national, nous avons participé à un projet qui a abouti à la loi-cadre sur le santé publique liée au tabac et à l’alcool et ce projet était financé par CTFK à travers une plateforme ACCT (Alliance Congolaise de lutte contre le tabac) dont nous sommes membre fondateur et responsables des finances. Cette loi inaugure une nouvelle ère dans la lutte contre l’alcoolisme et le tabagisme en RD Congo.

3. Quel a été ton moment le plus heureux au cours de ton travail pour la Croix-Bleue?

Le moment le plus heureux était l’inauguration du Centre addictologique de Kinshasa qui est une première dans notre pays et représente une structure qui nous permet d’atteindre nos objectifs.

4. Quel était/est le plus grand défi du travail de la Croix-Bleue?

Notre plus grand défi actuel est d’assurer une prise en charge plus efficace des dépendants, ce qui signifie agrandir et équiper le centre, renforcer les capacités du personnel et sensibiliser nos communautés au fait que l’alcoolisme, le tabagisme et les autres dépendances sont des maladies qui doivent et peuvent être soignées.

5. La Croix-Bleue dans ton pays : à ton avis, quel est le projet le plus important?

C’est le projet d’agrandissement du centre Addictologique de Kinshasa ainsi que son équipement et le renforcement des capacités de son personnel. Un projet pour lequel nous recherchons toujours des financements.