Croix-Bleue de Madagascar

Septembre 2020

Dr Miarintsoa RASOARIMBOAHANGY, Présidente ACATM

Dr Miarintsoa RASOARIMBOAHANGYPrésidente Croix-Bleue Madagascar (ACATM)

1. Pourquoi le travail de la Croix-Bleue est-il important pour toi?

Nous constatons la propagation de diverses maladies dans la société d’aujourd’hui telles que les maladies aigües, chroniques, etc. Ainsi, la méconnaissance de la population sur les facteurs de risques liés à l’addiction reste un enjeu non négligeable au développement du pays.
Le problème est devenu majeur et nous sommes persuadés qu’une éducation efficace de la population pour un changement de comportement doit avoir lieu. Pour ce faire, il faut contribuer à la promotion de la santé et du bien-être de tous.

2. As-tu observé/entendu que ton travail engendre du changement ? Si oui, lequel?

Notre mission est axée surtout sur l’éducation de toutes les catégories de la population. À la suite des actions de prise en charge des personnes en difficulté ou vulnérables, nous observons une forte proportion de réussites et de changements de comportement. Nous trouvons que ces changements et réussites sont très importants et nous motivent de plus belle dans notre démarche.

3. Quel a été ton moment le plus heureux au cours de ton travail pour la Croix-Bleue?

La réussite de notre travail dans la réduction de risques liés à la prise de produits psychotropes et la prévention de l’addiction sont notre vocation et notre passion.

PRINCIPALES REALISATIONS DE l’ACATM :
• Publication de brochures
• Portes ouvertes et conférences sur la prévention de l’addiction
• Sensibilisation sur les méfaits des drogues auprès d’établissements scolaires, églises, entreprises et sociétés privées
• Prévention de l’addiction au travers des médias de masse
• Mobilisation des chefs de quartier et des intervenants sociaux
• Formation des animateurs des quartiers
• Séances d’aide au sevrage pour l’alcool et le tabac

4. Quel était/est le plus grand défi du travail de la Croix-Bleue?

Pour 2020, notre objectif est de créer un centre de santé et de bien-être dans un endroit périphérique de la capitale afin de renforcer nos activités quotidiennes au vu du nombre de demandes actuelles. Ce centre servira de centre d’hébergement pour les alcooliques et drogués ainsi que de lieu de rencontre pour des ateliers thérapeutiques, des ateliers de partage sur les compétences de vie et des formations sur le développement personnel.

5. La Croix-Bleue dans ton pays : à ton avis, quel est le projet le plus important?

A notre avis, le projet le plus important à continuer est l’atelier de partage de santé et de bien-être (formation en compétence de vie).