Croix-Bleue des îles Féroé

Juin 2020

Jógvan Martin Davidsen, responsable du département social de la Croix-Bleue des îles Féroé

Jógvan Martin DavidsenResponsable du département social de la Croix-Bleue des îles Féroé.

1. Pourquoi le travail de la Croix-Bleue est-il important pour toi?

Mon travail auprès de la Croix-Bleue consiste à fournir des logements aux personnes sans-abri, principalement en raison de l'abus d'alcool et de drogues. Cela implique un travail avec des personnes ayant perdu leur place dans la société et se trouvant en lutte pour la regagner. C'est l'aspect le plus important de mon travail, qui consiste à aider les gens à reprendre pied, grâce à l’aide au logement et à une intervention psychosociale, en leur fournissant un réseau de sécurité lorsqu'ils s’ingénient à trouver un emploi et à surmonter les obstacles sociaux et psychologiques qu'ils rencontrent souvent. Cela donne un grand sens à mon travail, car j’ai ainsi l’occasion de poursuivre un développement. Surtout participer à un développement post-traumatique représente une grande motivation personnelle.

2. As-tu observé/entendu que ton travail engendre du changement ? Si oui, lequel?

Je suis convaincu que mon travail a un impact, bien qu’il peut parfois être intimidant de travailler avec ce groupe particulier de la société, étant donné que de nombreuses journées posent un défi. Mais lorsque l’effort d’un long et immense travail aboutit à un résultat positif, les nombreuses journées difficiles sont rémunérées et compensées. Ce moment merveilleux où le déclic se fait et révèle des changements favorables est digne d’être fêté afin de nous encourager pour le défi suivant.

3. Quel a été ton moment le plus heureux au cours de ton travail pour la Croix-Bleue?

Le jour le plus heureux était lorsque nous avons brisé une couche d'amertume et de méfiance d’un membre de l'unité de logement, une personne qui a connu trop de difficultés dans la vie et qui a cédé à la haine et à l'amertume.
C’était le moment le plus heureux quand cette personne s'est ouverte et a commencé à profiter de son séjour ici, à être sociable, à rire et à plaisanter. Il était merveilleux de voir cet homme émerger de l'emprise de l'amertume grâce à notre aide. Jusqu’ à présent, il représente une source de motivation pour l'équipe qui travaille ici, car à bien des égards, cette personne nous a aidé à comprendre à quel point les petites choses comme la confiance comptent.

4. Quel était/est le plus grand défi du travail de la Croix-Bleue?

Mon plus grand défi est sans aucun doute le travail avec le système politique et social et de pouvoir obtenir suffisamment de fonds et ressources.

5. La Croix-Bleue dans ton pays : à ton avis, quel est le projet le plus important?

L’aspect le plus important de la Croix-Bleue des îles Féroé est le travail que nous faisons avec les jeunes et les enfants, dans les domaines d'éducation et de soutien. Ce travail réduit le nombre de futurs clients potentiels dans les secteurs les plus traditionnels de la Croix-Bleue, c’est-à-dire le traitement et l’itinérance. De ce fait, la prévention est le traitement le plus efficace dont nous disposons et nous sommes extrêmement fiers du département de prévention et d'éducation de la Croix-Bleue des îles Féroé.