Pologne

Novembre 2018

Q&R avec Ewa Duda, THÉRAPEUTE EN TOXICOMANIE, COORDINATRICE DE CONFÉRENCES

Eva DudaTHÉRAPEUTE EN TOXICOMANIE, COORDINATRICE DE CONFÉRENCES

1. Pourquoi la Croix-Bleue est-elle importante pour toi ?

L’énoncé de mission de notre branche polonaise est d’aider les personnes dans des situations de crise en se basant sur une vision du monde chrétienne. Ces situations de crise sont des addictions liées à une substance ou à un comportement et les problèmes qui s’en suivent. Il n’est pas nécessaire d’être un professionnel pour remarquer que les temps présents vont de pair avec de plus en plus de personnes présentant des problèmes moraux. Un aspect en est l’addiction et dans ce domaine, il y a de plus en plus de personnes s’échappant de la réalité au moyen du jeu, du sport excessif, de comportements sexuels et de la réalité virtuelle. Les personnes cherchent simplement quelque chose qui les aide à se sentir mieux, mais en vérité cela les asservit Être proche des cœurs brisés et les soutenir en changeant leur vie est quelque chose de très précieux pour moi.

2. Es-tu convaincu que ton travail a un impact ? Si oui, lequel?

Oh oui ! Je n’invente pas la roue, mais nous oublions souvent à quel point il est important d’écouter. Être là, être prêt à entendre l’histoire des douleurs de quelqu’un, parfois poser une question révélatrice, parfois apporter un peu de réconfort et parfois motiver les personnes à garder le cap. Je me sens privilégié de pouvoir accompagner une personne dans son voyage vers une nouvelle vie. L’un des moments les plus inspirants est de voir le processus de changement dans les raisonnements, les actes et la vie des personnes avec lesquelles je travaille.

3. Quel a été le moment le plus heureux depuis que tu travailles pour la Croix-Bleue ?

Il y a quelques semaines, nous discutions du thème du bonheur et de sa signification avec les résidents de notre centre de réhabilitation. La conclusion était que ce n’est pas le bonheur qui est important, mais bien l’état de contentement. Il est difficile de ne mentionner qu’un moment et de dire que c’était le moment le plus heureux. Mais il y a beaucoup de moments dans lesquels je me sens bénis de faire ce que je fais. Certains sont liés aux succès de nos clients. Voir leur vie changer, devenir sobres et reprendre leur vie est une grande récompense. J’aime également travailler avec des professionnels responsables, qualifiés et passionnés par leur travail et qui sont également des personnes formidables. L’opportunité d’améliorer mes compétences et de me développer personnellement est également importante. En bref, je suis heureux de travailler pour la CB et c’est ce qui est important pour moi.

4. Quel est / a été ton plus grand défi au cours de ton engagement pour la Croix-Bleue ?

Le défi le plus important est également un grand avantage. Il s’agit de la diversité du travail au sein de la CB. Cette diversité est d’une part un aspect apprécié et apportant beaucoup de satisfaction. D’autre part, il est difficile de tout synchroniser. Et parfois, il est juste d’admettre que ce n’est pas le moment, que ce n’est pas le moment pour cette nouvelle opportunité. Ces décisions sont très difficiles à prendre.

5. La Croix-Bleue dans ton pays : quel est le projet le plus important ?

En tant que CB Pologne, nous sommes engagés dans le travail avec l’addiction liée à des substances et aux problèmes qui en découlent. Depuis 2012, nous avons officiellement débuté la coopération avec le Fund for Solving Gambling Problems (Fond pour résoudre les problèmes d’addiction aux jeux). Ce domaine est en croissance constante, également car les addictions comportementales sont en hausse et que de plus en plus de personnes ont besoin d’aide. La génération digitale va nous apporter encore plus de clients et c’est pourquoi je pense que nous devons atteindre les écoles de manière prioritaire. Les étudiants, les parents et les enseignants doivent savoir ce qui peut leur causer des problèmes et doivent pouvoir savoir comment les prévenir. Pour être honnête, je pense que tous les projets sont tous aussi importants les uns que les autres, car ils offrent un soutien intégré et holistique. Nous pouvons voir un problème à un endroit, mais les racines de ce problème sont ailleurs.