Suisse

Mars 2018

Q&R avec Sara Gerber, Coordinatrice nationale de Roundabout

Sara GerberCoordinatrice nationale de Roundabout

1. Pourquoi le travail de la Croix-Bleue est-il important pour toi ?

Il est agréable de travailler pour une organisation qui répond de manière concrète aux défis de notre société.

As-tu observé/entendu que ton travail engendre du changement ? Si oui, lequel ?

En tant que coordinatrice nationale, je me trouve relativement loin des filles et jeunes femmes des groupes Roundabout. Mais lorsque je les rencontre et que je vois dans leurs yeux ce que roundabout représente pour elles, je suis plus convaincue que jamais de l’importance de cette offre. Roundabout est un réseau de streetdance pour les filles et les jeunes femmes entre 8 et 20 ans. Les danseuses développent du plaisir à danser et à bouger, renforcent leur estime de soi et sont encouragée à s’intégrer dans un groupe.

3. Quel a été ton moment le plus heureux au cours de ton travail pour la Croix-Bleue ?

La passion et l’engagement des responsables cantonales roundabout envers leur travail me réjouit. Je me rends compte que le travail avec une équipe tellement dynamique ne va pas de soi. Je me réjouis de savoir que nous permettons à plus de 1000 jeunes filles suisses de rester active physiquement et qu’elles puissent ainsi faire partie d’un groupe. De plus, c’est très réjouissant de voir que chaque semaine de nombreuses jeunes femmes décident de s’engager de manière bénévole. C’est tout simplement génial et une raison de se réjouir chaque jour !

4. Quel était/est le plus grand défi du travail de la Croix-Bleue ?

En tant que service national de coordination, je suis confrontée à de nombreux besoins et à différents concepts. Trouver un chemin commun n’est pas toujours simple. Je souhaite que l’acquisition de ressources devienne un sujet un peu plus important.

5. La Croix-Bleue dans ton pays : à ton avis, quel est le projet le plus important ?

Chaque jour, la Croix-Bleue est en contact avec de nombreuses personnes différentes, ayant des âges différents et se trouvant dans des phases de vie différentes. Je trouve cela très enthousiasmant ! Pour chaque personne le projet le plus important est celui qui va chercher chaque personne là où elle se trouve tout en lui apportant de l’assurance et des perspectives. C’est pourquoi il est très difficile de me prononcer. De manière générale, je suis très heureuse que la Croix-Bleue en Suisse soit une organisation très importante et reconnue dans le domaine de l’addiction ayant beaucoup à offrir à notre société. Je souhaite que nous puissions à l’avenir encore continuer à développer cette position.